La boulangerie et le Fical’Rock ont fermé, obligeant la mairie à trouver des solutions pour la population. Photos M.P

Saint-Antoine de Ficalba s’organise face à la fermeture de ses deux derniers commerces

Trois ans après la fermeture de l’épicerie du village, les deux derniers commerces de la route Paris-Barèges ont définitivement fermé fin juin. Arrivés à l’âge de la retraite, Jean-Marie et Isabelle Conges n’ont pas réussi à trouver un repreneur pour leur boulangerie-pâtisserie et leurs trois employés. De son côté, faute d’une clientèle assez importante, le…